Handicaps et écoute de soi / quand le diagnostic augmente les symptomes

J'ai écrit un texte en réponse à ce thread twitter :

Aujourd'hui dans les #ThreadLaPsy j'aimerais vous parler du moment où des patientes TSA (autistes) n'arrivent plus à masquer leurs difficultés une fois qu'elles ont pris conscience de leur fonctionnement. Le moment post-diagnostic ou ça empire :

- - -

le thread cause de l'autisme mais j'aimerais ajouter que c'est un mécanisme qu'on retrouve dans beaucoup de contextes de diagnostics de maladies chroniques, tel que le SED

dans le SED il est très facile de ne pas se rendre compte qu'on se traine de véritables fardeaux et de ne pas capter que non, les gens lambda n'ont pas ces fardeaux

le cerveau est un spécialiste du déni

comment tu peux savoir qu'un truc existe quand tu ne sais pas qu'il existe, quand on te persuade qu'il n'existe pas ?

le cerveau est habitué à ignorer sa normalité, donc tu ne sais pas que tu as certains symptômes car ils font pleinement partie de ta normalité, et passent donc inaperçu

et quand on t'en parle, on les fait exister, tu peux enfin y prêter attention et en prendre conscience

les autres gens, les gens pas malades, n'ont pas de douleurs sans raison et ont des douleurs qui ne durent pas dans le temps

iels ont pas besoin de s'en abstraire

avec le SED on a très très souvent des douleurs "inutiles" et aléatoires donc on a l'habitude de devoir les ignorer

les valides n'ont pas besoin d'ignorer des douleurs qu'ils n'ont pas

alors bien sur, quand tu commence à prendre conscience de tes douleurs, tu les sens de plus en plus

tu vois enfin l'éléphant dans la pièce, qui a toujours été là

tu lui a tout le temps tourné autour

mais cette fois tu pose enfin ton regard dessus

et c'est à partir de ce moment que tu peux commencer à comprendre ton corps, à l’apprivoiser, à l'aider

c'est donc un comportement tout à fait normal et attendu

sauf que le déni est fort, il te fera penser que tu invente parce que tu en a entendu parlé récemment

mais c'est faux, c'est parce que tu n'en entend jamais parler que ça t'es invisible

c’est pour que la vie soit plus simple, moins ingérable que c'était invisible

mais il y a d'autres solutions que d'ignorer et rendre invisible

il existe des tas d'aides pour réduire ces douleurs et ne plu silencier son corps

Le 15 décembre 2021,

Émy

Ce texte ailleurs

Sur le fédi (soc.emelyne.eu)

Sur Twitter


⏪ index

↩ racine